Les traitements utilisant la lumière se multiplient, vantant ses mérites anti-âge, anti-acné ou anti-rosacée. Sont-ils vraiment sérieux et ne présentent-ils pas certains dangers ? Réponse en détail.

Un traitement hérité des Égyptiens

Déjà dans l’Égypte antique, les filtres de couleur étaient utilisés pour se soigner. Il faut attendre les années 60 aux États-Unis pour que la Nasa se penche sur les effets de la lumière sur notre peau. L’expérience la plus prometteuse concernait les souris qui cicatrisaient plus rapidement lorsqu’elles étaient exposées à des lumières LED (diodes électro luminescentes).

La recherche sur l’influence de la lumière sur la peau s’est intensifiée depuis le début des années 2000, poursuivant un but à la fois médical et esthétique. Ainsi, l’Inserm - Institut National de la Santé Et de la Recherche Médicale - travaille sur les appareils à LED pour la thérapie liée aux maladies de la peau.

pour vous abonner à notre infolettre

Quel est le principe de la thérapie par LED

Les LED envoient un signal lumineux qui stimule les cellules de la peau, sur le même principe que la lumière du soleil qui stimule les cellules des plantes pour les faire pousser. Le renouvellement cellulaire a pour conséquence de favoriser la fabrication par notre organisme de collagène et d’élastine.

Cinq couleurs pour une action ciblée

La lumière des LED se décompose en cinq longueurs d’ondes qui correspondent chacune à une couleur :

  1. le bleu agit sur la surface de la peau et ses propriétés antibactériennes favorisent la lutte contre l’acné ;
  2. le vert stimule la base de l’épiderme et donc le renouvellement cellulaire qui ravive l’éclat de la peau ;
  3. le jaune orangé agit sur le derme, plus en profondeur, et stimule la fabrication d’élastine et de collagène ;
  4. le rouge active les vaisseaux sanguins pour calmer les inflammations locales, comme la rosacée ;
  5. l’infrarouge transparent exerce un effet relaxant sur les nerfs et détend la peau.

Aucun danger à redouter

Contrairement au soleil, les LED favorisent les échanges cellulaires, mais n’agressent pas la peau. Il n’existe donc aucun risque de lésion.

Les traitements par LED sont indolores et non invasifs, ils sont recommandés pour améliorer l’état de votre peau. Seule contre-indication, ils sont déconseillés aux femmes enceintes, aux épileptiques et aux personnes qui suivent un traitement photosensibilisant.

Désormais, vous pouvez vous rendre dans un institut de beauté, afin de profiter des bienfaits de la thérapie par LED. Vous trouvez de plus en plus d’articles dans la presse, comme par exemple le magazine Elle dans son numéro d'octobre 2019.

article-dans-elle-photobiomodulation-avis-clientes

>